• LeSoupir_001_Soupir_V2_10
  • LeSoupir_002_Soupir_V1_02
  • LeSoupir_003_Soupir_V2_09
  • LeSoupir_004_Soupir_V2_05
  • LeSoupir_005_Soupir_01
  • LeSoupir_006_Soupir_V2_03
  • LeSoupir_007_Soupir_V2_07
  • LeSoupir_008_Soupir_V2_04
  • LeSoupir_009_Soupir_28
  • LeSoupir_0010_Soupir_V1_08

Le Soupir


Le Soupir est une installation sonore éphémère échouée sur des terrains vagues urbains. Doucement, elle respire au rythme du vent. Par son apparition furtive, par sa présence noble et évanescente, elle se pose en acte de piraterie face à une époque de trop plein, de cadence effrénée et de surabondance de stimuli. Le Soupir suggère un ralentissement, voire un temps d’arrêt, à l’image des sites en friche qu’elle occupe. Du silence pour que naisse la musique.

Au cœur de l’œuvre se trouve le Canot 19, une chaloupe française d’usage militaire offerte au Musée Maritime du Québec par le Musée de la Marine à Paris lors des Fêtes de 1534-1984. Après avoir évolué sur le Saint-Laurent au cours de l’été de 1984, le canot s’échoue quelques années. En 2009, la Corporation Jeunes Marins de la Côte- du-Sud le restaure et en fait un bateau-école qui naviguera quelques années.

Cherchant à faire œuvre utile et à multiplier les couches de sens, L’orchestre d’hommes-orchestres est heureux de mettre du vent dans les voiles du Canot 19 afin que soit menée une nouvelle campagne de restauration qui lui permettra de reprendre la mer.


Conception : L’ODHO, avec Bruno Bouchard, Gabrielle Bouthillier, Simon Elmaleh, Nadine Lizotte et Pascal Robitaille

Soutien à la production : Mario Demers

Aide technique : Olivier Beaumont, Bradley Boss, Gabriel Thibault, Lucille Jane, Germain Poitras, Vincent Poitras

Photo : Charles-Frédérick Ouellet

Merci à Caroline Gagné, André Kirouac, Marie-Claude Gamache et Germain Poitras d’avoir ouvert la voie menant au Canot 19. Merci à la Corporation Jeunes Marins de la Côte-du-Sud.


Projet soutenu par La Ville de Québec, dans le cadre de la programmation Québec animée.