Angélus Québec-Montréal


Angélus est une installation sonore itinérante pour un camion de laitier et douze haut-parleurs indépendants. Elle est conçue pour être attrapée au vol, piquer la curiosité des passants et s’immiscer dans le quotidien. Le dispositif quittera Québec le 28 mai par les petites routes, empruntera des chemins de traverse, fera résonner son carillon au cœur d’un chapelet de villages, pour atteindre Montréal autour du 4 juin. Voici documentées les splendeurs ordinaires et infortunes du périple.

Présenté dans le cadre du Carrefour international de théâtre de Québec et du OFFTA.




6 juin – Montréal – Pointe-Saint-Charles


Dimanche matin caniculaire, l’Angélus roule doux. Il sort la valse des jours grandioses, longe le canal, fait le tour des parcs, cherche les habitants qui cherchent l’ombre.



Faire nos derniers babailles, démonter la magie, prendre la 40 direction Est et rouler à 100.




5 juin – Montréal – Hochelaga-Maisonneuve


Zigzag entre les manifs et les revendications en pleine semaine d’actions pour l’avenir du quartier.



LE PAYSAGE EST POLITIQUE !

RÉSISTER ET FLEURIR !



POUR UN DÉVELOPPEMENT QUI SERT LE QUARTIER !



JE VEUX UN R.E.M. DANS LE PORT, PAS DANS MON SALON !



4 juin – Montréal – Ville-Marie


Où l’Angélus fait encore beaucoup danser les gars et les filles de la construction.




Police

Éteindre la musique

Tourner le coin

Repartir la musique

Police

Baisser le son, filer doux

Tourner le coin

Remettre la musique dans le piton.








3 juin – Saint-Jean-sur-Richelieu – Saint-Jacques-le-mineur – Saint-Édouard – Saint-Michel – Saint-Rémi – Saint-Isidore-de-la-Prairie – Chateauguay – Kahnawake – Montréal !


En y allant mollo

– y fait gris, anyway –

rouler dans des vieilles traces

semer l’intimité



Dedans / dehors





Se garder une p’tite gêne au stop, Kahnawake.




2 juin – Saint-Roch-de-Richelieu – Saint-Antoine-sur-Richelieu – Saint-Denis-sur-Richelieu – Saint-Charles-sur-Richelieu – Saint-Marc-sur-Richelieu – Beloeil – Chambly – Ile Fryer



Tu mettras ton vingt piasses en dessous de la roche.






1er juin – Saint-Grégoire – Nicolet – Baie-du-Febvre – Odanak – Pierreville – Yamaska – Sorel-Tracy – Saint-Roch-de-Richelieu


À mi-chemin, l’Angélus traverse le fleuve, poursuit sa route sur la 132, fait danser des monsieurs oranges, réveille un dormeur, traverse le boulevard du Sublime et se pose au camping pour la nuit.


Pis, ça a bien été?

Ça a bien été.












31 mai – Saint-Boniface – Saint-Élie-de-Caxton – Charette – Saint-Barnabé – Yamachiche – Trois-Rivières



La joie au coeur, un par un.






30 mai – Sainte-Anne-de-la-Pérade – Batiscan – Champlain – Saint-Narcisse – Shawinigan – Grand-Mère





Retrouver des amis au tournant,

faire le point sur la terreur induite par le néant,

bavarder moteur deux temps.






29 mai – Deschambault-Grondines – Saint-Marc-des-Carrières – Saint-Alban – Saint-Casimir – Saint-Raymond


Où l’Angélus prend son temps à Deschambault-Grondines, s’invite dans une fête d’enfants, passe saluer la grand-mère, la tante, la mère, les soeurs, les neveux, les nièces, le chum, les voisins, les amis, les amis d’amis. 



Qu’est-ce qui arrive?

Vous arrivez où?

Aye, c’est des vraies questions!

Y’arrive quoi?


Se taire au dernier repos d’un inconnu, Saint-Alban.







28 mai – Fête de départ – Québec – Neuville – Donnacona – Cap-Santé – Portneuf

Bientôt quoi?

Bientôt

J’arrive

Encore faut-il retrouver la trace, tendre l’oreille, chercher la joie semée et les yeux écarquillés.



Puis, il suffit de prendre tout droit, sur le boulevard Hamel.



Apprivoiser la clutch et embrasser le temps lent, les courbes, les côtes, le cours des jours, Donnacona.